élagage et tronçonneuse
 
Accueil Elagage et Soins aux Arbres
Vous êtes un visiteur et vous avez une question sur vos arbres... c'est par ICI.
Vos photos
Forum
 

La tronçonneuse (page 2/4)

 

Allumage :

Pour déclencher l'explosion du mélange carburant essence, il faut une étincelle. Le système d'allumage permet de réaliser cette étincelle à chaque tour du moteur. Il est composé :

- d'un volant magnétique : des aimants permanents fixés sur le volant moteur créent par leur rotation un courant électrique.
- d'un système électronique d'allumage qui envoie une forte décharge électrique vers une bougie au moment où le mélange air carburant est comprimé au maximum par le piston.
- de la bougie qui transforme la décharge électrique en étincelle au dessus du piston.
- d'un interrupteur pour couper le courant et arrêter le moteur.

L'allumage électronique est préréglé en usine. Les composants électroniques, noyés dans un bloc de matière plastique, sont insensibles aux intempéries et ne demandent aucun entretien. Nettoyez simplement les surfaces respectives de l'allumeur et du volant magnétique.

La bougie doit être du modèle approprié. Il faut vérifier l'écartement des électrodes à l'aide de cales d'épaisseur. Il ne doit pas être supérieur à 0,5 mm. Les électrodes doivent être toujours propres. Brossez-les avec une brosse métallique souple.

Lanceur :

Le lanceur permet de faire tourner l'arbre moteur et le volant magnétique pour provoquer le démarrage du moteur. Il est constitué d'une corde munie d'une poignée et enroulée sur une poulie. Lors de la traction, des cliquets entraînent le volant magnétique. Dès qu'on arrête de tirer, les cliquets s'escamotent et un ressort de rappel provoque le ré enroulement de la corde.

Si le lanceur ne fonctionne pas vérifier que le ou les cliquets (dépend des machines) ne sont pas cassés.

Lanceur tronçonneuse

Embrayage et frein de chaîne :

Les tronçonneuses sont équipées d'un embrayage centrifuge mettant la chaîne en mouvement dès que le moteur est accéléré. Cet embrayage est composé :

- d'un ensemble de masselottes maintenues par un système de ressort sur un support solidaire de l'arbre moteur.
- d'une cloche d'embrayage recouvrant les masselottes et pouvant tourner librement autour de l'arbre moteur.
- d'un pignon d'entraînement de la chaîne.

Au ralenti, les ressorts maintiennent les masselottes contre l'arbre moteur, la cloche n'est pas entraînée. Quand la vitesse de rotation du moteur s'élève, les masselottes s'écartent sous l'effet de la force centrifuge. A une vitesse déterminée par la puissance des ressorts, les masselottes entrent en contact avec la cloche et l'entraînent dans leur rotation.

Le frein de chaîne : il est constitué par un collier qui entoure la cloche d'embrayage.

Guide chaîne et lubrification :

Le guide chaîne est l'élément de soutien, de guidage et de tension de la chaîne. Il en existe 2 grandes catégories.

Les guides stellites : l'extrémité du guide est renforcé. Ces guides demandent moins d'entretien mais les frottements entre la chaîne et le guide restent très important et provoquent une perte de puissance et une usure plus rapide de la chaîne.

Les guides avec pignon de renvoi : l'extrémité est pourvue d'un pignon denté : les dents soulèvent légèrement la chaîne pour éviter tout contact avec l'extrémité du guide.

La rainure guide la chaîne. Pour faciliter le glissement de la chaîne sur le guide et éviter l'échauffement, il faut lubrifier la chaîne en permanence pendant sa rotation avec une huile appropriée: J'en ai testé plusieurs et sans faire de la publicité mieux vaut mettre le prix dans une huile de qualité pour éviter toute casse prématurée de la chaîne (j'utilise la marque Sthil et je n'ai jamais eu de problème alors qu'avec d'autres marques moins chère....). L'huile est aspirée dans son réservoir et envoyée vers le guide chaîne par une pompe actionnée par l'arbre du moteur ou par la cloche d'embrayage. Vous pouvez régler (en général) le débit de la pompe à huile.

 

Astuces :

Pour bien régler la tension de sa chaîne sur le guide : lorsque que l'on tire sur un maillon guide (ou maillon d'entraînement : celui qui entraîne la chaîne dans le guide) à mi longueur du guide, la base de ce maillon d'entraînement doit être juste tangent avec la rainure du guide (cercle rouge). Quand vous réglez la tension de la chaîne ne pas oublier de tenir en même temps la tête du guide vers le haut.

Bien tendre une chaine de tronçonneuse

C'est comment un chaîne de tronçonneuse ? Vous trouverez les explications sur le lien suivant : La chaine de tronçonneuse.

Affuter chaine Vous trouverez sur le lien suivant comment affûter une chaine de tronçonneuse : affûtage d'une chaine de tronçonneuse.

Avant de ranger votre tronçonneuse pour une longue période, videz le réservoir de carburant et faites tourner le moteur jusqu'à la panne sèche pour vider le carburateur et éviter que ses membranes ne soient attaquées par l'huile du mélange.

Avant d'ouvrir le réservoir pour le plein, enlever les débris de sciure autour du bouchon, la crépine s'encrassera moins vite (le carburant est prélevé dans le réservoir par un tuyau souple muni à son extrémité d'une crépine avec un filtre en feutre ou une toile grillagée.) Ne videz jamais des fonds de bidon dans le réservoir.

Retourner de temps en temps le guide chaîne pour qu'il s'use régulièrement. Ebardez les bords extérieurs de la rainure avec une lime plate.

Utilisez des outils propres pour éviter de transmettre des maladies. Au cas ou vous tailler un arbre malade, nettoyer entièrement votre tronçonneuse ou votre outil de coupe avant de tailler un autre arbre. Sur une tronçonneuse, si vous nettoyer juste le guide, cela ne sert à rien car la maladie peut être installé dans la machine au sein même des copeaux de bois rester dans la machine. Il faut donc démonter en entier la machine afin de la nettoyer entièrement (à l'aide d'un compresseur et de l'essence pur et finir par de l'alcool avec un pinceau).

 

Suite : la tronçonneuse 192 T de Stihl