Annonce

Bonjour aux nouveaux inscrits ...

Avant de poster (sauf pour la partie offres et demandes d'emploi du forum), prsentez vous dans le forum "Prsentations". Si vous avez des soucis, n'hsitez pas me contacter par mail : allolivier2b (arobase) gmail.com. Pour votre "Prsentation", n'oubliez pas d'indiquer votre profession (grimpeur, bcheron ... etc) avec un premier message sympa pour faire connaissance.

Olivier

#1 17-03-2011 11:18:09

yak
Super Polatouche
Lieu: 47-MONFLANQUIN
ge: 45
Date d'inscription: 16-07-2007
Messages: 974

abolition du salariat

Voici un article pour ouvrir le dbat sur un sujet toujours d'actualit :


Labolition du salariat - Claude Berger
jeudi 9 fvrier 2006 par collectif rto
Des nouvelles formes de luttes, de vie, de savoir, de pouvoir apparaissent au cours de tous les conflits du travail ou dans les multiples crises que connaissent les institutions : elles contestent lexploitation mais aussi loppression du travail salari.

Labolition du salariat : cest ce que les luttes rcentes- depuis le grand mouvement de 1968 - portent en germe Mais un " germe " doit se mrir pour parvenir maturit sans tre dtruit. Voil pourquoi une rflexion et un dbat sont ncessaires entre tous les participants de ces luttes sur la base de leurs expriences Dautant plus quon ne peut faire confiance personne dautres qu nous-mmes pour discuter, Pour prparer dans la lutte, ce qui sera possible demain : lauto-mancipation des travailleurs. Du Chili au Portugal, de lEspagne en Italie, via la France, on commence en tre convaincu. Voil pourquoi notre groupe sest runi et vous invite faire de mme en vous soumettant ses rflexions : dans le but de susciter des pratiques nouvelles, cohrentes, convergentes, contre le salariat lui mme et contre son Etat.

Nous sommes un groupe de femmes et dhommes vivant des situations diffrentes Nous exerons des professions diverses, ouvriers, employs, techniciens, enseignants, praticiens salaris, tudiants, ducateurs, nous sommes syndiqus ou non (1). Nous avons vcu ou soutenu un certain nombre de luttes Nous estimons quelles sont, par leur vie-mme collective et solidaire, porteuses dun projet radicalement nouveau de socit galitaire sans classe, sans exploitation, sans oppression, sans tat, avec pour fondement principal la suppression du travail salari, labolition du salariat.

Nous nous sommes runis (2) parce que nous pensons que de tels rapports communautaires ns dans la lutte exigent des pratiques nouvelles de faon prolonger la vritable rupture quils introduisent dans le systme. Pourtant, aucun moment, autant dans les activits limites par lorganisation syndicale que dans le militantisme, lactivisme, te rituel, tes " programmes "des partis politiques quils soient de gauche ou dextrme-gauche, nous ne retrouvons rien des pratiques communautaires et mancipatrices, des pratiques de rupture de ta lutte, rien du germe et du projet de socit nouvelle qui sy sont dvelopps.

Il y a l, certes, un rapport avec le fait que ces mmes partis et syndicats sont incapables doprer la critique relle de la socit actuelle ; ou avec le fait quambitionnant de supprimer le capitalisme priv, ils entendent conserver et dvelopper laccumulation dun capital " public ", toujours fond sur lexploitation et loppression du travail salari, sans jamais mettre en cause la masse de travaux socialement inutiles que celles-ci prsupposent.

Si partis de gauche, dextrme-gauche et syndicats dsignent la socit actuelle du nom de " socit capitaliste " se plaant ainsi du point de vue de "exploitation capitaliste du travail "et non de " socit salariale ", ce nest donc pas par hasard .

Or la socit antique ne fut pas seulement " antique " , ce fut celle de lesclavage. Quant la socit fodale, elle fut celle du servage. La socit de classe capitaliste est donc dabord celle du salariat... Si tant est que cest le mode dexploitation, donc doppression du travail qui caractrise une socit. Par consquent le socialisme rel ne peut tre que celui qui abolit le salariat. Mais syndicats et partis butent sur la dfinition du salariat.

I. QU EST CE QUE LE SALARIAT ?

Esclavagisme, servage, salariat ..o est la diffrence ? Le salariat, cest la forme la plus subtile de lexploitation et de loppression. On se croit " libre travailleur " mais on subi lenfermement au travail tout en ntant soi-mme quune marchandise concurrente des autres travailleurs sur le march du travail. Pour le reste, on est soumis au Pouvoir comme tous les pouvoirs, au soi-disant savoir, la consommation marchande, lindividualisme, tous les enfermements, la vie en miettes enfin.

Le salariat, ce nest pas seulement le salaire, cest--dire la prtendue rtribution du travail, une fois te la plus-value drainant le surtravail extorqu au travailleur. Ce nest pas non plus la simple exploitation dun travail qui pourra ne pas tre exploit... Non, le salariat dsigne un mode particulier - capitaliste - bourgeois - marchand - dexploitation du travail au moyen dune oppression elle-mme trs particulire du travailleur dans son travail et hors du travail. Une oppression qui vise prcisment engendrer le travail sous forme de marchandise, produire et maintenir les travailleurs par le biais de ce travail et des institutions sous la forme de simples vendeurs-concurrents entre eux, de leur force de travail. Le salariat ncessite donc des lieux de travail bien coercitifs, bien spars les uns des autres, bien concentrs ou parpills selon les circonstances et selon les impratifs qui ne relvent nullement de la technologie mais de la ralisation du taux de profit ou de la seule tranquillit du capital face la rsistance ouvrire.

Le salariat ncessite tout un ensemble dinstitutions destines prparer ou perptuer loppression du travail et la soumission des travailleurs dans lexistence elle-mme. Le salariat, cest donc le mode doppression du travail et de lexistence, ncessaire lexploitation capitaliste.

Mais cette dfinition nest pas une thorie extrieure nos luttes. Ce sont elles qui sont porteuses de critique rvolutionnaire. Ce sont elles qui nous montrent que tout pourrait marcher autrement. Lorsque nous luttons pour des revendications immdiates - contre lexploitation - ce qui devient essentiel, ce qui prpare la rupture, cest que nous osons vivre ensemble, que nous commenons nous associer en dpit de tous les obstacles et de toutes les hirarchies.

Cest cela qui nous permet de comprendre pratiquement que le salariat repose. sur notre concurrence mutuelle et notre soumission aux pouvoirs : Concurrents lintrieur de lusine, de la " boite " , au moyen de la division du travail, de la parcellisation des tches, de lattachement au mme poste de travail toute une vie, de la cotation par poste et soumis aux commandements du capital et du savoir qui lui est alli... Concurrents sur le march du travail et soumis lEtat...

Concurrents sur les bancs de lcole o nous avons t slectionns, nots, soumis lautorit du matre-agent de lEtat, il ne nous restera plus que le "petit choix " dacheter des choses.

Et nous serons alors des " libres " consommateurs de biens prissables, souvent dangereux, renforant lisolement des salaris et perptuant notre soumission la puissance de la super-marchandise qui ralise enfin la plus-value extorque sur notre travail.

Il nous restera encore lautre " petit choix ", celui de voter : nous serons de "libres" citoyens votant chaque vingt-huit saisons pour renouveler la tte de lEtat qui nous opprime et maintenir le rgne du travail salari. Le travail capitaliste - le salariat -cest donc un processus qui permet dextorquer de la plus-value mais aussi du pouvoir, du savoir, de la culture, du temps libre, des loisirs pour les concentrer dans des lieux clos et spars qui, tous, dominent les travailleurs hors de leur travail : lEtat, lEcole, lArme, lUniversit, lInformation, la Culture avec un grand C, la Famille, les Partis, la Classe Bourgeoise et ses Allis... Le travail capitaliste - le salariat - engendre, exige latomisation des travailleurs leur solitude, la division de leur vie au travail et hors du travail, leur soumission institutionnelle, la division entre ce qui serait " politique " et non-politique, conomique, existentiel ; bref loppression du travail salari engendre, exige la dcomposition de lexistence des travailleurs.

Notes :

1 CFDT pour la majorit 2, A la suite du dbat public autour du livre, Marx, lassociation, lanti-Lnine, vers labolition du salariat " de Claude Berger Editions Payot, Petite Bibliothque, No 238, 294 p, 14,50 F, dont les thses sont reprises ici .

La suite ici : http://www.mondialisme.org/article.php3 ?id_article=489& ?id_rubrique=17


Il regarda les arbres.
Ils tenaient le ciel dans leurs branches
et la terre dans leurs racines.
Ils devaient certainement tout savoir et tout comprendre ...

Hors ligne

 

#2 17-03-2011 11:35:32

fantome1
Invit

Re: abolition du salariat

oui, c'est un constat fait par une personne en un moment donn.......il s'exprime bien, pas de fautes, son constat.....ben c'est le sien.....m'enfin, et aprs????????  lol

 

#3 17-03-2011 11:55:43

yak
Super Polatouche
Lieu: 47-MONFLANQUIN
ge: 45
Date d'inscription: 16-07-2007
Messages: 974

Re: abolition du salariat

salut Glybule !
c'tait pour toi cet article !

Phil attend des articles pour boucler la feuille de la sfa , laisses- toi porter par ta plume

un autre lien , pour continuer le dbat et proposer une alternative intrssante :
(Mermet avait fait une mission de L-bas ... )
Ambiance bois - Existerait il un capitalisme a visage humain ?


Dimanche 10 octobre, Aubusson 14h00. Direction Faux la Montagne par les routes sinueuses et boises aux couleurs automnales de la Creuse. Passage oblig Gentioux pour un arrt devant le monument aux morts portant linscription Maudite soit la guerre . 14h45, un petit quart dheure de retard, on se prsente au domicile de Michel, salari dAmbiance Bois et vrai dire on ne sait pas trop o on dbarque. On est reu par Anne, Michel et Marc, tous les trois salari-e-s lorigine du projet. Un petit caf et la discussion peut dmarrer.
Ambiance Bois cest quoi ?Ambiance Bois est une socit anonyme participation ouvrire de production de bois, de larbre tomb au plancher pos, la maison btie. Cre en 1988 par 6 ami-e-s dune vingtaine dannes, elle comprend aujourdhui 21salari-e-s dont 2 en formation par alternance. Lensemble du projet, de son laboration sa conduite actuelle, a toujours privilgi la place de lindividu et lapproche collective comme facteur de russite de cette aventure. Une vraie aventure quand on sait que, si le souhait de dpart tait den
treprendre dans la production, la filire bois a t retenue sans aucune comptence initiale de la part daucun-e des 6 engag-e-s, aprs des recherches et des changes ayant valid une implantation et des opportunits de dveloppement.
Trs rapidement et tout au long de lchange, lapproche sociale et collective de la dmarche apparat comme le moteur de cette exprience. Cest dans ce sens que le projet prend tout son intrt : il existerait une possibilit de concilier russite commerciale et mancipation sociale.

Llaboration du projet
Michel, Anne et 4 autres partenaires se sont rencontr-e-s dans leur jeunesse. Trs tt et de par leurs affinits, lide fut lance dentreprendre ensemble la cration dune activit de production en privilgiant un fonctionnement participatif et autonome. Le groupe organisa lui-mme le montage du projet : ralisation des tudes de march, laboration des plans de financement Ce souci de matriser lintgralit du projet permet aujourdhui Ambiance Bois dassurer lensemble de sa gestion administrative et financire et sa commercialisation.

Lorganisation du travail
Un prplanning de travail est labor en dbut de chaque anne sur la base des souhaits de chacun-e : dure du travail, rpartition hebdomadaire, type de tches Un ajustement est ensuite ralis afin dquilibrer lensemble et cest ensuite grce la flexibilit de lorganisation collective que lentreprise sajuste aux fluctuations du march. Aujourdhui, parmi les 21 salari-e-s dAmbiance Bois, 2 sont temps-plein, le reste travaillant de 9/10me de temps 1/4 de temps. On observe dans la dure une diminution du temps de travail dans lentreprise.
Au niveau salarial, il y a une galit du salaire avec une indexation lanciennet. Au niveau des dividendes, chaque salari-e est actionnaire de lentreprise et peroit les mmes dividendes.
Les tches dans lentreprise sont regtroupes en 2 catgories : Ladministration et la production. La rotation des tches est une des proccupations de lentreprise et reprsente
un des fondements de lorganisation souhaite au dpart. Si les affinits et les ventuelles comptences sont prises en compte dans la rpartition, lorganisation sassure que chaque salari-e participe aussi bien aux tches administratives qu celles lies la production. Pour ces dernires, une attention particulire est porte ce que les tches rptitives telles que la manutention soient effectues par lensemble. Pour les autres tches relevant de la production (construction, menuiserie, mcanique), tout est fait pour que chacune soit matrise par au moins 2 personnes afin dune part de palier une ventuelle absence, dautre part de permettre un meilleur partage de la connaissance et des interdpendances et enfin de pouvoir rguler les prises de dcisions.
Enfin, cette organisation permet chacun-e de pouvoir sappuyer sur lquipe en cas dabsence ponctuelle.

Lanimation de la socit
Le capital de lentreprise est dtenu 50% par des actionnaires et 50% par lensemble des salari-e-s. Aujourdhui ceux sont prs de 90 personnes (ami-e-s, personnes sduites par le projet) qui sont actionnaires de lentreprise parmi lesquels on retrouve les salari-e-s fondateurs et fondatrices. Une vritable enveloppe sociale qui permet de maintenir une thique autour du projet et de faciliter dventuelles augmentations de capital. Un conseil dadministration regroupe lensemble des salari-e-s et quelques actionnaires dots de comptences en gestion financire notamment. Ainsi, de nombreuses discussions sur le rle de lentreprise vis vis de la cration demplois, sur lintrt de crotre sont rcurrentes. Les actionnaires semblent perptrer de manire un peu mcanique une attitude librale alors mme que la recherche de profit ne semble pas les animer de faon prioritaire. A contrario, les salari-e-s modrent ces volonts en affirmant que lentreprise na pas pour vocation de crer de lemplois et que ses gains de productivit doivent leur tre redistribus.

Le dveloppement local
Ambiance Bois cest aussi un foyer runissant sous le mme toit 12 des 21 salari-e-s plus 12 enfants ayant

souhait partager leur quotidien. De nombreuses initiatives ont t lances sur la commune avec la population loacle comme la mise en place dune halte garderie, lorganisation dun festival. Il y a mme parmi les salari-e-s, une conseillre municipale. Une rflexion est actuellement conduite autour dun happening loccasion de la suppression du lundi de Pentecte comme jour feri.
16h30. On reprend la route, direction Limoges puis La Rochelle puis Nantes pour les derniers. A dire vrai, on est un peu scotch par la prsentation dune telle exprience. Une certitude, la dimension collective de ce projet est le moteur de cette organisation productrice de croissance sociale. Plus que la formalisation de lorganisation, cest notre ressenti qui ne trompe pas. Ce type de tmoignage regonfle le moral et confirme que le march laisse des opportunits de construire de vritables alternatives ; chacun-e de graduer son acceptation des rgles du jeu. Lexprience dAmbiance bois ne peut pas tre transpose car elle tire sa russite de la diversit des personnes qui y ont particip. Une vritable alternative doit tre marque par la crativit et la singularit. Nanmoins, on retiendra que pour sengager dans un projet dentreprise, rigueur, travail et solidarit semblent des atouts incontournables mobiliser.
Jrmy, Olivier, Pierre et Raf

http://www.ambiance-bois.com/
http://www.la-bas.org/recherche.php3?re … iance+bois

Dernire modification par yak (17-03-2011 11:58:59)


Il regarda les arbres.
Ils tenaient le ciel dans leurs branches
et la terre dans leurs racines.
Ils devaient certainement tout savoir et tout comprendre ...

Hors ligne

 

#4 17-03-2011 12:05:05

fantome1
Invit

Re: abolition du salariat

c'est bien de lire la suite.....en initiative grande chelle pour court-circuiter le systme actuel qui fonctionne trs bien depuis pas mal d'annes, il y a Auroville prs de Pondichry.......

 

#5 17-03-2011 13:00:05

apex
Matre Lmurien
Lieu: pyrenes atlantiques
ge: 57
Date d'inscription: 27-12-2006
Messages: 2430

Re: abolition du salariat

http://img856.imageshack.us/img856/1863/affichedlsm.jpg

"L'urbanisme est cette prise de possession de l'environnement naturel et humain par le capitalisme,qui se dveloppant logiquement en domination absolue peut et doit maintenant ,refaire la totalit de l'espace comme son propre dcor . "
Guy Debord

les liens des vidos
http://dai.ly/bqZm3u
http://dai.ly/cFGMPs
http://dai.ly/db3Dps

http://www.delaservitudemoderne.org/video.html


* Chaque tre humain a le devoir sacr de veiller sur la bonne sant de notre Terre-Mre, parce que c'est d'elle que provient toute vie. Afin d'accomplir cette tche, nous devons reconnatre l'ennemi - celui qui se trouve l'intrieur de chacun de nous. Nous devons commencer par nous-mmes...

        Leon Shenandoah.

Hors ligne

 

#6 17-03-2011 13:57:33

forrest grimp
Membre vnrable
Lieu: occitanie
ge: 61
Date d'inscription: 22-12-2007
Messages: 3747

Re: abolition du salariat

Salut,
Je ne suis pas d'accord avec cette phrase  lol

yak a crit:

Mais un " germe " doit se mrir pour parvenir maturit sans tre dtruit.

Hors ligne

 

#7 18-03-2011 06:13:42

daminown le russe
Super Polatouche
Lieu: jura
ge: 37
Date d'inscription: 12-04-2008
Messages: 968

Re: abolition du salariat

Salut

yak a crit:

un autre lien , pour continuer le dbat et proposer une alternative intrssante :
(Mermet avait fait une mission de L-bas ... )
Ambiance bois - Existerait il un capitalisme a visage humain ?

Initiative interessante mais juste cette echelle avec quelques personnes trie sur le volet..........

A mon avis plus grande echelle (un pays?) c'est iralisable sauf peut etre dans le monde des bizounours......


"Si tes rsultats ne sont pas la hauteur de tes esprances, dis toi que le Grand Chne aussi, un jour, a t un gland."

Hors ligne

 

#8 08-01-2012 21:36:33

yak
Super Polatouche
Lieu: 47-MONFLANQUIN
ge: 45
Date d'inscription: 16-07-2007
Messages: 974

Re: abolition du salariat

rponse tardive pour daminown ,

en Argentine , aprs la crise financire de 2001 ,les ouvriers ont remis les usines en route de faon autonome (cf le trs bon documentaire de naomi Klein "the take",)

http://www.legrandsoir.info/un-laborato … le_oneline

Dernire modification par yak (08-01-2012 21:37:14)


Il regarda les arbres.
Ils tenaient le ciel dans leurs branches
et la terre dans leurs racines.
Ils devaient certainement tout savoir et tout comprendre ...

Hors ligne

 

#9 09-01-2012 16:52:00

J&D17
Petit Polatouche
Date d'inscription: 05-03-2008
Messages: 773

Re: abolition du salariat

Mais si il n'y avais pas de salari, est ce qu'il y aurais une hirarchie ? Qui dciderais ?
Dans la nature dans les groupes d'animaux il y a toujours un meneur, un leader ! C'est lui qui dcide pour le groupe !

Est ce que le salaria n'est pas plutt une projection de cet instinct de mener le groupe et les autres se laisser mener !

Hors ligne

 

#10 09-01-2012 18:45:21

fantome1
Invit

Re: abolition du salariat

sauf que j et d 17, nous ne sommes pas des animaux..........

 

#11 09-01-2012 19:20:58

Dom pas la peine
Membre vnrable
Lieu: Grand-champ
ge: 45
Date d'inscription: 22-05-2008
Messages: 3570

Re: abolition du salariat

fantome1 a crit:

sauf que j et d 17, nous ne sommes pas des animaux..........

Si, si et ce quoi que tu penses nous faisons partie des animaux.
La seul chose qui le difrencie, c'est sa faon de se servir de ce qu'il a dans son crne et malheureusement, pas toujours en bien.


Vaut il mieux naitre con ou le devenir ?....
https://www.youtube.com/watch?v=ZKGYPR_3RGE

Hors ligne

 

#12 09-01-2012 19:32:59

fantome1
Invit

Re: abolition du salariat

non, pas d'accord dom......l'homme a le libre arbitre de choisir autre que l'assouvissement de ses instincts vitaux....

 

Partenaires

  • Partenaire
  • Partenaire
  • Partenaire
  • Partenaire
  • Partenaire
    • Partenaire
    • Partenaire
    • Partenaire
    • Partenaire
    • Partenaire

Elagueurs

  • Annuaire

Pied de page des forums

[ Allez en Haut de la Page | Allez aux Forums ]

Powered by FluxBB


Partagez ce forum sur Facebook

[ Gnre en 0.084 sec., 16 requtes excutes ]